Centraco : une usine propre

Centraco : une usine propre


Les équipements de l'usine Centraco ont été conçus pour limiter au maximum les rejets à l'extérieur du site.

accueil

Comme toute installation nucléaire de base (INB), l'installation répond à des normes et des contrôles stricts et spécifiques imposés par l'Autorité de Sûreté Nucléaire.
Deux barrières de confinement ont été interposées entre la matière radioactive et l'environnement.

Les dispositions de construction permettent de s'assurer que, même en cas de défaillance des deux barrières, l'impact sur la population de la radioactivité dégagée resterait toujours inférieur à 1 milliSievert (limite annuelle d'exposition des riverains d'installations nucléaires).

Les rejets de Centraco sont réglementés par une autorisation des ministères de l'Industrie, de l'Environnement et de la Santé.
Les performances des dispositifs de filtration radiologique et de nettoyage chimique assurent le respect de seuils très stricts.

Pour vérifier le niveau d'efficacité attendu, des instruments contrôlent en permanence le fonctionnement des filtres, et analysent les rejets à la cheminée.

Les seuls effluents liquides rejetés par Centraco proviennent du traitement des fumées d'incinération.
Leur niveau de radioactivité est très faible : il est comparable au niveau de la radioactivité naturelle.

Leur traitement consiste en une neutralisation chimique et une filtration avant transfert à la station de traitement des effluents liquides de Marcoule pour rejet dans le Rhône.

SOCODEI est responsable de ses rejets et de la surveillance de son environnement.
Elle confie ces prestations, communes à l'ensemble du site de Marcoule, aux services compétents du CEA qui sont en mesure de détecter toute élévation de la radioactivité au voisinage du site.

Toutes ces données sont transmises au ministère de la Santé, aux autorités locales et à la Commission Locale d'Information (CLI) du Gard.

 

Des déchets faiblement radioactifs étroitement surveillés

Les déchets traités par SOCODEI, de leur collecte jusqu'à leur stockage à l'ANDRA, font l'objet d'un contrôle permanent.
Des critères spécifiques de radioactivité, de composition physique et chimique ainsi que le mode de conditionnement sont des préalables à l'acceptation des déchets.