L'incinération

L'incinération des déchets combustibles


L'unité d'incinération de CENTRACO a pour objectif de traiter l'ensemble des déchets solides combustibles et liquides de faible et très faible activité à vie courte produits par les installations nucléaires, les laboratoires et les hôpitaux.

Déchets combustibles...

Ce sont les équipements des intervenants en zone contrôlée (gants, surbottes, combinaisons de travail), mais aussi les effluents liquides (solutions de lavage, huiles, solvants, concentrats), les filtres et les résines provenant des installations nucléaires.

 

Procédé d'incinération

four incinération

Selon leur mode de conditionnement (fût PE ou fût métallique) les déchets sont directement incinérés ou font l'objet d'un reconditionnement préalable à CENTRACO.

L'incinérateur est un four statique à trois chambres, comparable à un incinérateur utilisé dans l'industrie classique.
Sa conception a été adaptée aux exigences des installations nucléaires, notamment en matiére de confinement de la radioactivité (mise en dépression par rapport au local dans un bâtiment lui même en dépression) . Il est conçu pour traiter 12 tonnes par jour en moyenne.

Le traitement des fumées, particuliérement performant, combine les exigences de la chimie et du nucléaire pour une épuration maximum.
Les fumées sont d'abord refroidies, filtrées sur des batteries de filtres à manches puis sur des filtres de trés haute efficacité. Le traitement chimique s'effectue ensuite dans deux colonnes de lavage afin d'éliminer le chlore, les halogènes et les métaux lourds puis le soufre, et enfin dans un réacteur catalytique pour éliminer les oxydes d'azote et les dioxines.

Ce traitement répond en tous points aux normes les plus récentes et les plus strictes concernant les rejets des incinérateurs.

Traitement d'effluents liquides

Depuis début 2009, Socodei a mis en service une unité de traitement des Eaux De Lessivage (EDL) comportant un entreposage dans 3 cuves spéciales de 1000 m3 chacune et une unité de séparation entre jus clairs et jus concentrés.

Le lessivage des générateurs de vapeurs des centrales EDF a lieu en plusieurs phases : la désoxydation, le décuivrage et les rinçages. Contrairement à ce qui était fait jusqu'en 2008 où Centraco recevait des mélanges, chaque type de produit est entreposé dans une cuve spécifique et subit un traitement adapté.

Les effluents de désoxydation, qui sont les plus concentrés, sont incinérés directement sans passer par l'unité de séparation.

Les effluents de décuivrage et de rinçage sont traités par un procédé d'évapo-concentration puis d'osmose inverse, ce qui permet de diminuer d'un facteur 5 à 15 le volume incinéré. Les jus clairs viennent se substituer à l'eau de refroidissement de la tour de trempe, permettant ainsi de réaliser une économie importante de nos ressources naturelles et un traitement efficace des déchets réceptionnés. Ce traitement répond également aux dernières normes en matière de rejets des incinérateurs.

En 2009, le volume de réception des EDL sera de plus de 6000 tonnes, 1300 tonnes seront incinérées, 2000 tonnes passeront en tour de trempe, le solde étant entreposé.

Conditionnement des déchets ultimes

Les cendres et les mâchefers issus de l'incinération, sont bloqués dans un liant hydraulique dans l'installation d'inertage à froid.

Puis, conditionnés en fûts métalliques blindés de 400 litres, ils sont expédiés en tant que déchets ultimes vers les centres de stockage en surface de l'ANDRA.